(Ce texte a été publié dans Langues, formations et pédagogies, volume 2018/3 de la collection Plurilinguisme)

L’OEP depuis son origine a tenu les Assises européennes du plurilinguisme selon un rythme triennal en donnant à cette manifestation la force d’une fondation chaque fois renouvelée. Toutes les grandes problématiques du plurilinguisme, dans leurs dimensions éducative, économique et sociale, culturelle et politique, sont revisitées en prenant chaque fois un angle différent.

2005 à Paris a été l’année des fondations et notamment de la rédaction de la Charte.

Berlin, en 2009 a été l’année de la proclamation de la Charte et de la parution de Plurilinguisme, interculturalité et emploi : défis pour l’Europe (L’Harmattan, 2009).

À Rome 2012, nous avons développé la problématique de la frontière : « Langues sans frontières : le plurilinguisme »

À Bruxelles en 2016, nous avons abordé le thème du plurilinguisme dans ses rapports avec la créativité : « Plurilinguisme et créativité ».

À Bucarest, donnant toujours plus d’épaisseur au plurilinguisme, nous voulons en souligner les implications dans le développement durable : « Le plurilinguisme dans le développement durable ».

Nous voulons dans un premier temps présenter les articles de la Charte, 10 sur 12 articles, qui ont à nos yeux une portée universelle et faire apparaître le lien qu’ils ont avec le concept de développement durable.

EN

(This text was published in Languages, training and pedagogies, volume 2018/3 of the Plurilingualism series)

Since its inception, the OEP has held the European Conference on Multilingualism on a three-yearly basis, giving this event the strength of a foundation that is renewed every time. All the major issues of multilingualism, in their educational, economic and social, cultural and political dimensions, are revisited from a different angle each time.

2005 in Paris was the year of the foundations and in particular the drafting of the Charter.

Berlin, in 2009, was the year of the proclamation of the Charter and the publication of Plurilingualism, Interculturality and Employment: Challenges for Europe (L'Harmattan, 2009).

In Rome 2012, we developed the issue of the border: "Languages without borders: multilingualism".

In Brussels in 2016, we addressed the theme of plurilingualism in its relationship with creativity: "Plurilingualism and creativity".

In Bucharest, giving ever greater depth to multilingualism, we want to highlight its implications for sustainable development: "Multilingualism in sustainable development".

First, we would like to present the articles of the Charter, 10 of 12 articles, which in our view have a universal scope and show the link they have with the concept of sustainable development.

Translated with www.DeepL.com/Translator

 

Top