CT - Recherche avancée

Publié dans „Philologica Jassyensia”, an XV, nr. 1 (29), 2019, p. 269–284

Résumé

Cette étude, dont le deuxième chapitre est le présent article, vise à démêler la relation entre la politique et les langues et pose la question de savoir dans quelle mesure et à quel niveau il est possible d'avoir une politique linguistique et en particulier une politique linguistique française dans une perspective de plurilinguisme. Le fondement de notre argumentation est une approche comparative de l'avenir du français et de l'anglais. Cette approche est d'autant plus légitime que les deux langues, malgré la suprématie évidente de l'anglais, ont certaines caractéristiques communes en tant que langues internationales. Nous tenons à souligner que la langue française n'est plus la propriété de la France. En fait, un regard objectif sur près d'un millénaire nous oblige à considérer que la langue française, qui doit beaucoup à la monarchie française, a toujours eu sa propre destinée, et il n'y a aucune raison pour que cela change.

Malgré la disparition de milliers de langues d'ici la fin de ce siècle, l'idée d'une langue unique risque de rester un mythe. Les facteurs économiques et technologiques et la dynamique culturelle jouent un rôle à la fois dans la diversification et l'unification. De ce point de vue, l'espace francophone, capable d'assumer sa diversité linguistique, a un rôle décisif à jouer dans les équilibres futurs.

mots clés : Latin, langues communes, équipement linguistique, alphabétisation, éducation, langue internationale, normalisation, langue locale, langues régionales, dialecte, diversité linguistique, langues menacées d'extinction, plurilinguisme

Abstract

This study, the second chapter of which this article is, aims at disentangling the relationship between politics and languages and raises the question of to what extent and at what level it is possible to have a language policy and particularly a French language policy from a plurilingualism perspective. The bases of our argument is a comparative approach to the futur of English and French. This approach is all the more legitimate since the two languages, despite the obvious supremacy of English, have some common characteristics as international languages. We like to point out that the French language is no longer the property of France. In fact, an objective look at nearly a millennium forces us to consider that the French language, which owes much to the French monarchy, has always had its own destiny, and there is no reason for this to change.

Despite the disappearance of thousands of languages by the end of this century, the idea of a single language is likely to remain a myth. Economic and technological factors and cultural dynamics play a role in both diversification and unification. From this point of view, the Francophone space, capable of assuming its linguistic diversity, has a decisive role to play in future balances.

Keywords: Latin, common languages, language equipment, literacy, education, international language, standardization, local language, regional languages, dialect, linguistic diversity, endangered languages, plurilingualism, globalization.

Top